Nos objectifs | Musica en Bicicleta
595
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-595,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.2,header_top_hide_on_mobile,qode-elegant-product-list,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

NOS OBJECTIFS

Des ateliers de long terme

 

 

Nous voulons avoir un véritable impact sur le maximum de jeunes possible, notre objectif principal est donc de réussir à structurer et accompagner des antennes locales qui continueront à animer des ateliers réguliers. A quoi bon lancer des ateliers s’ils ne perdurent pas dans le temps ? Un des problèmes majeurs dans les pays en développement est la continuité dans l’engagement. C’est pour cela que le projet a nécessite plus de 18 mois de préparation en amont afin d’établir des liens forts avec des associations locales.

Mais cela se fait où alors ?

Les grandes villes sud-américaines font partie des villes qui concentrent les plus grandes inégalités au monde. C’est donc logiquement que les antennes locales de Musique Pour Tous sont en train d’être établies à : Sucre, La Paz et Cuzco. De nombreux acteurs locaux agissent déjà dans ces trois villes pour lutter contre les inégalités. En France comme en Amérique du Sud le projet fonctionne grâce à une collaboration étroite avec nos partenaires.

 
 

C’est tout ?

 

L’action de long terme est complétée par des actions de court terme qui demandent moins de préparation mais qui permettront à des jeunes qui ne connaissent pas la musique d’envisager l’apprentissage d’un instrument. Les ateliers éphémères auront lieu dans des écoles et orphelinats reculés, qui n’ont pas la chance de bénéficier des actions mises en places par les associations présentes dans les grandes villes.

 

Nos objectifs

 

    • Former des partenariats solides avec les acteurs locaux qui ont déjà manifesté leur intérêt pour le projet.

 

    • Réussir à adapter la méthodologie établie par Musique Pour Tous au contexte sud-américain.

 

    • Arriver à mobiliser un maximum de bénévoles qui s’engageront au sein des structures mises en place.

 

    • Etablir des liens entre les antennes sud-américaines et également avec l’antenne française et les antennes africaines.

 

    • Permettre à au moins 120 jeunes d’avoir un premier contact avec la musique lors de notre présence sur place.

 

Mais cela se fait où alors ?

Dans les pays suivants : Chili, Bolivie, Pérou, Colombie.

Les ateliers seront réalisés dans des villes majeures, connues pour l’importance de leur inégalités : Santiago de Chile, La Paz ou Sucre, Cusco ou Lima, Bogota ou Santa Marta. De nombreux acteurs (associations, ONG…) sur place serviront d’appui pour le montage des ateliers. L’association Musique Pour Tous qui vise à un impact de long terme restera en contact avec des responsables volontaires sur place. 

 

C’est tout ?

 

Notre trajet inclura de nombreuses destinations rurales dans lesquelles nous donnerons des cours de musique momentanés dans des écoles ou orphelinats de villages et communautés isolés ou laissées en marge du processus de développement.

Nos objectifs

  • rencontrer des associations et représentants en charge de projet en lien avec des enfants
  • trouver des volontaires pour mener à bien les ateliers selon la méthodologie mise en place par Musique Pour Tous
  • trouver une structure d’accueil ou un lieu d’hébergement pour les ateliers
  • établir un calendrier de mobilisation des différentes parties de manière à ce que les ateliers soient implémentés de façon hebdomadaire
  • récupérer/acheter/faire venir les instruments nécessaire à l’apprentissage de la musique